Bien vivre avec l'oxygénothérapie à domicile

Si vous souffrez d'insuffisance respiratoire chronique : votre corps a besoin d'oxygène, ce qui explique la fatigue, l'essoufflement au moindre effort et la perte d'énergie que vous ressentez. Pour pallier ce manque d'oxygène, votre médecin vous a prescrit un médicament : l'oxygène médical.

COPD male patient (cooking) 3

L'intégration de l'oxygénothérapie dans votre routine quotidienne améliorera votre qualité de vie. Vous pouvez vous sentir gêné de l'utiliser en public au début, mais vous apprécierez bientôt les avantages qu’apporte votre traitement. Les appareils portables sont plus discrets et vous aideront à prendre confiance lors de vos sorties.

Vous apprendrez bientôt à vous adapter à l'utilisation d'équipements à oxygène dans votre maison, et si vous avez une unité portable, vous pourrez quitter la maison. Commencez par une courte promenade et passez à des périodes plus longues à mesure que vous vous sentez plus à l'aise. La reprise d'activité (marche, etc.) est bénéfique pour la santé et la qualité de vie.

Gardez votre autonomie

L'utilisation de votre oxygène vous aidera à continuer à faire les activités quotidiennes que vous aimez.

Nous vous recommandons de toujours utiliser votre source d’oxygène lors de vos activités de la vie quotidienne, cela vous permettra d’améliorer votre qualité de vie.

Beaucoup d’activités de la vie courante nécessitent des efforts physiques, comme par exemple, monter un escalier, faire ses courses, se laver, aller aux toilettes, faire le ménage, avoir des rapports sexuels…

COPD female patient (outside/sport) 8
  • Utilisez l’oxygène pour les efforts peu perceptibles de la vie quotidienne : faire son lit, s’habiller, prendre un bain ou une douche, aller aux toilettes…
  • Profitez de chaque moment de repos pour rester sous oxygène,
  • Si votre médecin vous a prescrit de l’oxygène en cas de désaturation à l’effort, utilisez votre source portable pour tous les actes de la vie quotidienne (prendre sa douche, faire son lit, aller aux toilettes, monter ou descendre les escaliers…) ainsi qu’au cours de toutes vos sorties.
  • Adoptez de nouvelles habitudes : asseyez-vous pour prendre votre douche, choisissez des vêtements faciles à enfiler, fractionnez vos repas et mangez lentement…

Le plus souvent, la BPCO conduit à une diminution de l’activité physique. Cette baisse de l’activité constitue un facteur aggravant de la maladie provoquant le phénomène connu de la spirale du déconditionnement. La prise en charge thérapeutique globale doit de préférence inclure un programme d’activités physiques, notamment à travers la réhabilitation respiratoire, permettant au patient de conserver son autonomie et de ralentir la progression de la maladie.

VitalAire vous accompagne dans votre oxygénothérapie à domicile

La prise de conscience d'une maladie des voies respiratoires et la prescription d'un traitement nécessitant des équipements médicaux génèrent souvent une grande inquiétude chez les nouveaux patients.

L'équipe VitalAire se tient à votre disposition pour vous aider à surmonter ces difficultés. 

Vous n'êtes pas seul : En Belgique, VitalAire accompagne avec succès de nombreux patients depuis plus de 20 ans.

Avec l'équipe VitalAire, nous serons à vos côtés à chaque étape importante de votre oxygénothérapie, afin que vous puissiez optimiser votre nouveau traitement.

En savoir plus sur l’accompagnement par VitalAire

Partir en vacances avec votre Oxygène

Vacances en Belgique

Si vous ne pouvez pas transporter votre dispositif médical, prenez contact avec VitalAire. Nous nous chargerons de mettre à disposition sur votre lieu de vacances la source d'oxygène dont vous avez besoin. L'approvisionnement de toute source d'oxygène, pour un séjour en Belgique, est intégralement pris en charge.

Vacances à l'étranger

L'approvisionnement d'une source d'oxygène à l'étranger peut éventuellement être pris en charge par la centrale d'assistance voyage du patient.

Mais pour bénéficier de ce service, vous devrez au préalable souscrire à une assurance complémentaire. Il est recommandé de prévenir l'assistance de voyage le plus tôt possible : en effet, la demande de prise en charge doit se faire au moins 4 semaines avant le départ ! Lorsque cette dernière est approuvée, la centrale d'assistance la transfère à VitalAire, afin d'assurer une organisation sur mesure.

Grâce à un large réseau de filiales, l'installation du matériel à l'étranger sera assurée par un membre du groupe Air Liquide.  

Vous pouvez également trouver plus d'informations dans la sous-partie “Voyager” de la section Oxygène de la FAQ.

Règles de sécurité Oxygène(1)

  • Il est interdit de fumer dans la pièce où est stocké et/ou utilisé l’appareillage.
  • Utilisez et stockez l’oxygène à plus de 1,5 mètres de toute source de flamme (cuisinière, poêle, chauffe-eau, cheminée, etc…).
  • Ne placez pas le matériel à proximité de sources d’étincelles (appareils électriques, etc...).
  • Ne graissez pas et ne lubrifiez pas les appareillages.
  • Assurez-vous d’avoir les mains propres avant de manipuler les bouteilles et leurs accessoires.
  • N’utilisez ni bombes aérosols, ni solvants à proximité de l’appareillage.
  • Utilisez l’oxygène dans une pièce aérée ou spacieuse (ne mettez pas les bouteilles vides dans un placard, un coffre de voiture, etc...).
  • Si vous utilisez une bouteille dans une voiture, gardez en permanence une vitre entrouverte.
  • Ne laissez la bouteille dans la voiture que le temps nécessaire du parcours.
  • Attachez ou calez correctement la bouteille en position verticale.
  • N’exposez jamais une bouteille à une température supérieure à 50° C.
  • Ne chauffez pas la bouteille.
  • Ne la stockez pas près d’une source de chaleur (cuisinière, radiateur, etc.).
  • Ne l’exposez pas au soleil derrière une vitre.
  • Stockez les bouteilles en dehors des lieux de passage.
  • Calez-les du mieux possible afin d’empêcher toute chute.
Pour plus d'informations, VitalAire met à votre disposition les fiches de sécurité de l’oxygène gazeux et de l’oxygène liquide avec vos appareils. 

  • Vous pouvez également consulter cette fiche pratique "Sécurité Oxygène"

    Download the document PDF (1.93 MB)

Consultez votre médecin en cas de :

  • Aggravation de la difficulté à respirer.
  • Essoufflement accru au coucher.
  • Congestion bronchique (toux, crachats).
  • Augmentation ou apparition de cyanose (coloration bleutée des lèvres et des extrémités des mains).
  • Fièvre.
  • Œdème (gonflement) des jambes.

Sources

 

  1. ​​​​​​​RCP Oxygène médical gazeux, Air Liquide Santé International, Oxygène pur à 100% - Gaz pour inhalation - BE180162/BE362984 - Mars 2019